Ôtés marmailles

Film en écriture

« Oté Marmailles ! » signifie en créole réunionnais « Hé ! Les enfants ! ». Le titre joue avec le sens du verbe ôter.

L’histoire

Entre 1962 et 1984, deux mille quinze enfants réunionnais issus de familles dépourvues, ont été « ôtés » par l’État Français et déplacés vers des territoires ruraux de l’hexagone qu’il s’agissait de repeupler.
Dépui lor moin lé faille. / Je suis encore esquinté de partout.
A travers une orchestration musicale qui prend ancrage dans l’âme du Maloya, le film retrace le parcours douloureux de certaines de ces personnes atterries dans la Creuse.

Partenaires

Thomas Schmitt : producteur
Ann O’Aro : conseillère réunionnaise musique et chant
Elisabeth Rabesandratana : avocate spécialiste du Droit de la Famille et des Personnes, Droit pénal, Droit pénal international, Droit des étrangers et de la nationalité et Droit des victimes
Marion Feldman : professeure de psychopathologie psychanalytique – Université Nanterre
Valérie Andanson : porte-parole de la Fédération des enfants déracinés des départements et régions d’Outre-Mer
Fanie Précourt : ethnomusicologue spécialiste du Maloya au Pôle Régional des Musiques Actuelles de La Réunion
Marjolaine Ott, Haïm Isaacs, Valérie Joly : professeures de chant et flûte traversière
Léa Yapi : assistante de production
Isabelle Faidy : administratrice de production

Projet soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine & ALCA (Agence Livre Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine)